FOCUS SUR DOMINIQUE ADT

Vous avez pu voir très récemment le film de Dominique Adt « Saint Louis le roi dispersé » (façon puzzle salon le professeur Charlier qui enquête sur les restes du roi de France), vu en prime-time par plus d’un million de téléspectateurs sur France 5  le 20 mars 2018 et présenté en avant-première par Surface sans Cible à l’auditorium du musée des Beaux-Arts de Caen le 8 mars 2018.  En avril, Dominique Adt a accepté de présenter à l’Espace Culturel Michel Frérot de Thaon, deux de ses films dans le cadre de la manifestation « Il est Thaon de se mettre au parfum« , proposée par Surface Sans Cible:

CHRISTIAN DIOR  L’ÉLÉGANCE DU PARADIS PERDU  Documentaire de 52 minutes proposé à 17h00 le samedi 7 avril 2018

et  ALPINE, Un rêve français » Documentaire de 52 minutes proposé à 15h30 le dimanche 8 avril 2018.  (Pour les amateurs de la célèbre Renault Alpine, le CLUB ALPINE DE BASSE-NORMANDIE  expose quelques exemplaires de cette automobile mythique.)

Durée : 52mn

Les films : 

CHRISTIAN DIOR L’ÉLÉGANCE DU PARADIS PERDU Documentaire de 52 minutes

En 1947, un inconnu devient célèbre du jour au lendemain dans le monde de la mode : Christian Dior vient d’inventer le « New Look ». Une ligne de vêtement qui redonne une silhouette à la femme. En une décennie, le couturier va non seulement révolutionner la mode mais mettre en place les bases de ce qu’elle est devenue aujourd’hui : internationalisation des marques, mannequins vedettes, déclinaison du nom sur les accessoires et les parfums…

 

Chez Christian Dior, le créateur, tout part et revient à son enfance passée à Granville dans le jardin et la maison de ses parents : La villa des Rhumbs.

Le récit, prenant en compte la part de rêve et de glamour de ce nom prestigieux, retrace le parcours exceptionnel et brillant de ce créateur unique. Le documentaire tisse le lien entre chaque étape créative et l’enfance passée à Granville.

Le film, outre de nombreuses archives, s’appuie donc sur la villa-musée de Granville. C’est le lieu où Christian Dior construit son imaginaire, la maison de son enfance, c’est là qu’il trouve, comme le dit Proust, l’essence précieuse qui échafaude l’édifice immense du souvenir. C’est sur ces parfums, ces couleurs, et souvenirs d’enfance qu’il construira toute son œuvre.

Le récit, au-delà de la biographie du personnage, amène le spectateur dans l’univers et l’inspiration du couturier. Il va aux origines de l’expression artistique et démontre comment se construit l’imaginaire d’un pionnier de l’élégance qui va devenir une star mondiale.

Christian Dior n’a eu de cesse de tenter de retrouver ce paradis perdu que fût son enfance à travers ses robes et ses parfums dans cette recherche de couleurs, de fleurs, d’odeurs, de frottements des tissus, de leurs reflets, de leurs plis et de leurs textures.

Fiche technique

Réalisation : Dominique Adt

Production : HDPM- France Télévisions-RTBF-

 

Intervenants :

Brigitte Richart (conservatrice du Musée Christian Dior)

Philippe Le Moult (Responsable de Christian Dior Patrimoine)

François Demachy (Parfumeur Dior)

Marie-France Pochna (auteur de la biographie : « Christian Dior »)

Victoire Doutreleau (Mannequin-égérie de Christian Dior)

Pamela Goblin (Conservatrice du Musée des Arts Décoratifs)

Catherine Ormen (Historienne de la mode)

Annie Goetzinger (Dessinatrice de BD, auteure de « Jeune fille en Dior »)

 

« Alpine, un rêve français »

Durée : 52mn

Production : TGA/France Télévisions (France3 Normandie)

Réalisation : Dominique Adt

 

Production : TGA/France Télévisions (France3 Normandie)

Ce documentaire de 52mn est une plongée dans les années 60 et 70.

Un temps d’enthousiasme et de l’essor économique des trente glorieuses. Un moment de l’histoire où la voiture est reine, où le choc pétrolier  n’a pas encore eu lieu. Un temps où un garagiste peut monter une entreprise de construction automobile qui ne produira que quelques dizaines de voitures par an.

Ou des hommes embarqués dans cette aventure incroyable ne comptaient pas leurs heures, travaillant parfois la nuit et le week-end, sans pause et pour certains sans vacances.

A travers le regard des hommes qui l’ont conduite et fabriquée, celui de ceux qu’elle fascine encore aujourd’hui, et ceux qui poursuivent le flambeau en fabriquant le futur modèle, le film fait comprendre et explique les particularités de cette voiture et ce qui a contribué à la magie du phénomène. En quoi elle est exceptionnelle.

Le documentaire mets en scène les personnages qui ont construit le mythe, les pilotes, les collaborateurs du constructeur mais aussi les passionnés d’aujourd’hui. Ce sont de véritables rencontres avec des hommes habités par leur ferveur, -leur obsession parfois,- pour la petite voiture bleue. Il ne s’agit pas seulement d’interviews mais de vivre un moment d’exaltation, d’émotion, avec eux.

En effet, Alpine, c’est aussi et surtout une aventure humaine : des mécanos de 20 ans à qui Jean Rédélé (l’inventeur et constructeur de l’Alpine) fait confiance et donne des responsabilités qu’ils n’auraient jamais eu ailleurs.

Rédélé sait fédérer, motiver et faire surgir les talents.

Jean Rédélé, pilote, garagiste, concepteur, entrepreneur capable d’emmener et de mener une équipe.

L’équipe, -justement-, des hommes (pilotes, ouvriers, techniciens, constructeurs…) tous embarqués dans la même entreprise, le même rêve : construire et faire gagner une voiture française dans les rallyes du monde entier.

Le talent des pilotes qui ont su aimer et utiliser les particularités de la voiture. Celui des concepteurs qui ont su inventer, à partir de mécaniques Renault existantes, des moteurs et un encombrement novateur ainsi que l’utilisation de matériaux nouveaux (polyester). Celui des designers qui ont inventer une ligne, un « look » indémodable.

Intervenants (liste non-exhaustive) :

Jacques Chenisse (Ancien directeur sportif Alpine)

Bernard Darniche (Ancien pilote Alpine)

Jean-Pierre Nicolas (Ancien pilote Alpine)

Jean-Claude Andruet (Ancien pilote Alpine)

Nicolas Thérier ( Fils de Jean-Luc Thérier. Ancien pilote Alpine)

André Desaubry

Philippe Charles (Créateur du logo et collaborateur à la ligne des voitures Alpine)

Intervenants (liste non-exhaustive) :

Jacques Chenisse (Ancien directeur sportif Alpine)

Bernard Darniche (Ancien pilote Alpine)

Jean-Pierre Nicolas (Ancien pilote Alpine)

Jean-Claude Andruet (Ancien pilote Alpine)

Nicolas Thérier ( Fils de Jean-Luc Thérier. Ancien pilote Alpine)

André Desaubry

Philippe Charles (Créateur du logo et collaborateur à la ligne des voitures Alpine)

A propos de Dominique Adt : 

DOMINIQUE ADT

Après le Bac, il suit des études d’instituteur à l’École normale de Caen (ancienne IUFM). Il enseigne ensuite, dans le Calvados, en école primaire de 1981 à 1984.
Diplômé de l’École nationale Louis Lumière en 1986 dans la section cinéma, il commence une carrière d’assistant au cinéma puis de caméraman pour la télévision. Il passe à la réalisation à partir de 1996.  Il est l’auteur de documentaires pour les chaînes France 3, ARTE, France 5.

Après avoir réalisé de nombreux projets portant sur des faits divers (Mis et Thiennot, Prise d’otage de la maternelle de Neuilly ou Le gang des postiches…) il travaille sur des docu-fictions historiques (Agnès Sorel, Les courtisanes du Second Empire ou bien La ligne de démarcation).

L’affaire Agnès S. a obtenu (entre autres) le prix « Originalité et Conception » au Festival international du film d’archéologie d’Athènes (Agon Festival) et celui du public au festival francophone du film archéologique de Toulouse (Aircheo)

Enquête au pays des morts (Sur les rituels funéraires en Grèce Antique) a obtenu le prix du Jury au Festival international du film d’archéologie d’Athènes (Agon Festival) et celui du Meilleur film pour sa recherche créative au Festival du film d’archéologie de Bordeaux (Icronos).
Dominique Adt est coauteur de la série « Enquête d’ailleurs », diffusée sur ARTE et réalisateur de la plupart des épisodes. « Christian Dior, l’élégance du paradis perdu », produit par HDPM après avoir été diffusé sur la RTBF et France 3 est distribué dans plusieurs pays du monde (Allemagne, Nouvelle-Zélande, Russie, Chine, Pologne…)

Son dernier film « Saint Louis, le roi dispersé », un documentaire de 52mn sur la mort et les reliques de Saint louis, produit par capa TV vient d’être diffusé sur France 5.

 

Quelques liens :

 

https://www.youtube.com/watch?v=GO-nwH_SnB4

 

https://www.youtube.com/watch?v=UPfWBMNarfo

 

https://vimeo.com/187044099

 

https://www.youtube.com/watch?v=5lllgQdY8VE

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Adt

Matrice Affiche THAONF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s